Hygiène, beauté, bien-être

Shampoing/après-shampoing 0 déchet

shampoing et après-shamoing naturels et zéro déchet

Les cheveux, ça vous prend vite la tête. Pour ma part, je pense que la transition vers un lavage de cheveux naturel et zéro déchet a été ma plus grosse galère! C’est aussi pour cette raison que j’ai mis du temps à en parler, pour être sûre de ne pas vous raconter n’importe quoi^^

Dans l’absolu, il existe plusieurs solutions pour passer à un shampoing naturel, qui ne contienne plus de tensioactifs et autres poisons qui vous passent direct dans le cerveau:

  • les shampoings faits maison, avec des ingrédients de la cuisine type yaourt, œuf, avocat, citron, qui demandent toutefois une préparation minute et ne se conservent pas. Je n’ai pas testé.
  • les shampoings durs mais attention, pas n’importe lesquels! La marque Lush, par exemple, est peu recommandable car ses produits sont bourrés de trucs chimiques, et en plus c’est super cher!! Il existe des fabricants artisanaux de savons et shampoings durs , tels que par exemple la Savonnerie de Beaulieu, qui font des shampoings entièrement naturels et super agréables d’utilisation. On peut généralement commander en ligne, mais si on ne veut pas d’emballage il vaut mieux profiter d’un salon comme Primevère ou autres, ou du marché ou certains viennent exposer leurs produits de temps en temps, pour faire le plein.
  • le rhassoul, argile rouge orientale dont pas mal de zero waste/vegan/ecolo girls raffolent. Apparemment c’est un peu technique au départ, il a certaines règles à appliquer pour que ça marche bien, mais il paraît que c’est le MUST! De mon côté, comme j’essaie de privilégier autant que possible des produits français, j’ai essayé avec de l’argile blanche et ça a été un des pires échecs de ma vie (je plaisante, j’ai connu de pires expériences encore ^^). Ceci dit, en appliquant à la lettre les règles qui régissent l’art du rhassoul, peut-être qu’on peut quand même le remplacer efficacement par de l’argile blanche ou verte. Quoi qu’il en soit, j’en ai eu marre de pourrir ma douche à chaque shampoing, et en plus maintenant je me lave les cheveux une fois par semaine à la piscine dont l’argile ne me convenait pas trop. NB: à ma connaissance, le rhassoul n’est vendu qu’en paquets emballés.
  • le shampoing à la noix d’Inde, que l’on achète en sacs de 1kg dans le rayon lessive des magasins bio. Ces noix contiennent naturellement de la saponine, et il est possible de les faire bouillir dans un certain volume d’eau pour transformer celui-ci en shampoing liquide naturel. Le hic, c’est que la noix d’Inde vient… d’Inde, et qu’en dessous du sac en tissu dans lequel elle est vendue, il y a aussi un sac en plastique^^
  • La solution pour laquelle j’ai opté au bout de plusieurs mois d’expériences aussi diverses qu’étranges, est, comme souvent bête de simplicité: le Savon de Marseille! Ce bon vieux Savon de Marseille. Il mousse bien lorsque l’on frotte le pain directement sur les cheveux, lave parfaitement le cuir chevelu, vient de France et constitue une solution très économique. Par ailleurs, il convient bien à mes choix minimalistes puisque je l’utilise aussi en savon pour le corps, en savons à main près du lavabo ou de l’évier, en lessive ou en liquide vaisselle. Le pain que j’ai acheté il y a déjà 5 mois n’est toujours pas fini, malgré tous les bons services qu’il nous rend! Enfin, il se transporte facilement dans un tupperware, pas de risque de renversement, et puisqu’il sert pour le corps et les cheveux il permet un gain de place dans la trousse de toilette!
  • Petit rajout au bout de plusieurs mois: il m’arrivait de trouver mes cheveux « pégueux » après certains lavages, sensation hautement désagréable. J’ai voulu tester une solution un peu moins minimaliste, mais qui m’apporterait peut-être un plus grand confort d’utilisation: le shampoing solide. Pour l’instant, c’est la solution que je retiens, car mes cheveux en sortent vraiment légers et soyeux! Le souci c’est que même les shampoings artisanaux et naturels contiennent des tensio-actifs. Ce sont des tensio-actifs doux, et normalement d’origine naturel, mais je ne connais pas encore le sujet suffisamment à fond pour connaître leurs éventuels dangers sur la santé. Voici trois savonneries artisanales que j’aime beaucoup, et qui font de super shampoings solides: La Savonnerie Aubergine, la Savonnerie Folie Verte et la Savonnerie de Beaulieu.

Attention!! Quelle que soit la solution que vous choisissiez pour un lavage de cheveux naturel et zéro déchet (ou presque en fonction des solutions), ne faites jamais l’impasse sur un élément crucial de l’équilibre de vos cheveux et de votre cuir chevelu: l’après-shampoing, ou rinçage au vinaigre blanc ou au vinaigre de cidre. Cela consiste à diluer du vinaigre dans de l’eau et à faire un dernier rinçage de ses cheveux avec ce mélange avant de sortir de la douche. Cela rééquilibre le pH et évite de se retrouver avec des cheveux ultra rêches et un crâne recouvert d’affreuses pellicules.

après-shampoing naturel et zéro déchetPendant longtemps, j’ai trouvé que le rinçage au vinaigre me graissait les cheveux car je ne faisais pas bien mon dosage: il faut mettre très peu de vinaigre et beaucoup d’eau (dans ma bouteille, ça donne 10mL de vinaigre, soit deux bouchons, pour 760 mL d’eau). Je vous conseille une bouteille en plastique avec un bouchon du type de celui sur la photo ci-contre, pour pouvoir régler facilement le débit avec la pression de vos mains.

Hmmm, remplacer les senteurs suaves de mon après-shampoing actuel par une fragrance vinaigrée? Bof… Oui, je comprends et au début l’odeur n’est pas le plus agréable de l’expérience. Cependant, bien doser la quantité permet non seulement d’éviter de se graisser les cheveux, mais en plus de contrôler l’odeur, qui disparaîtra au séchage.

Il est très important de faire ce rinçage, je l’ai expérimenté moi-même de façon flagrante. Le jour et la nuit! De plus, il tonifie le cheveu et fait donc office de démêlant naturel. Côté prix, comparez avec Jean Louis David et revenez me dire ce que vous en pensez^^

De votre côté, où en est votre tignasse dans sa relation avec le zéro déchet? ça se crêpe le chignon ou tout glisse? 😉

20 Comments

  • Reply Cuer 14 juin 2016 at 18 h 59 min

    Merci Jeannou pour cet article! Au delà de l’information que tu transmets, je prends toujours un vif plaisir à te lire! J’ai déjà eu l’occasion d’utiliser du shampoing dur bio en voyage ou à la piscine et il est vrai que je n’ai rien à redire!tres pratique à utiliser et à transporter et le résultat n’a rien à envier aux shampoing classique. Par curiosité je vais sûrement tester le savon de Marseille.
    Petite question l’odeur du vinaigre blanc c’est pas foufou non? Ou comme la quantité est minime ça ne sent rien?
    Et du coup à la lecture de cet article je me demande « et ton expérience du no-poo?? »

    • Reply abracada-vrac 15 juin 2016 at 8 h 03 min

      Coucou Maroushka! Super que tu aies testé!! Pour l’odeur du vinaigre tu as raison je vais rajouter quelque chose à ce sujet, au départ ça fait un peu bizarre mais en réalité vue la quantité minime l’odeur disparaît en séchant! Je pense parler de mon expérience du no-poo dans un autre article pour ne pas surcharger celui-là, mais cet article y fait indirectement référence, parce que la première étape est de trouver une solution de lavage naturel qui convienne et permette progressivement d’espacer les shampoings: avec le savon de Marseille, j’ai enfin vaincu cette galère^^ Pour la suite, on va voir comment je me débrouille!

  • Reply Maeva 14 juin 2016 at 19 h 02 min

    Salut ! Super article 🙂 pour ma part je commence peu à peu le shampoing au rassoul / huile de coco / HE d’ylang-ylang, je n’ai fais que deux shampoings pour le moment mais je trouve mes cheveux secs quand ils ont séchés, peut-être que je devrai essayer la solution vinaigre / eau en dernier rinçage, merci pour l’info 🙂

    • Reply abracada-vrac 15 juin 2016 at 7 h 59 min

      Bonjour Maeva! Ah oui, je te le conseille vivement! Moi-même tout a changé à ce niveau là quand j’ai réutilisé le vinaigre en rinçage!!

  • Reply marika 15 juin 2016 at 9 h 42 min

    Je n’en suis qu’a l’étape de l’espacement des shampoings…jaime pas le gaspillage du coup dur dur de finir mon shampoing pas bio et mon shampoing bio…
    D’ailleurs j’ai remarqué que mes cheveux regressaient beaucoup plus vite avec le shampoing tradi…
    Enfin quand même fière d’être passée d’un shampoing tous les 2/3 jours a un shampoing tous les 5 jours !!!
    Pour l’avenir je garde en tête tous tes conseils…

    • Reply abracada-vrac 15 juin 2016 at 10 h 00 min

      Bonjour Marika, oui belle victoire!! Bon courage pour la suite 😉

  • Reply Elodie 15 juin 2016 at 10 h 08 min

    Alors j’ai tenté les lavages au shikakai, puis après j’ai acheté plein de poudres différentes, pour « maximiser » les propriétés : poudre de shikakai, de neem, d’orange et rhassoul, que je mélangeais à des eaux florales et de l’aloe vera + HE de tea tree. J’ai alterné l’utilisation de poudres seules, ou mélangées entre elles , c’était l’échec total. J’avais l’impression d’avoir les cheveux poisseux après rinçage, et en quelques mois ils étaient hyper ternes… du coup, je n’utilise que des shampoings solides, c’est finalement la meilleur alternative que j’ai trouvé… Merci pour tous ces conseils en tout cas!

    • Reply abracada-vrac 15 juin 2016 at 11 h 00 min

      Bonjour Elodie! Hihi merci de nous partager tes mésaventures, c’est vraiment typiques toutes ces expériences d’apprentie sorcière plus ou moins réussies^^ mais un beau jour on finit effectivement par trouver la solution toute simple qui nous sauve la vie 😉

  • Reply Tiff in Lyon 15 juin 2016 at 14 h 12 min

    Salut Jeanne ! Tu peux rajouter 1 goutte d`huile essentielle d’Ylang-ylang dans ton eau de rinçage, ça hydrate les pointes et ça sent suuuuper bon !
    Je tenterai le savon… moi je suis rhassoul à fond. C’est vendu dans une boîte en carton (recyclable) et vu que je ne me lave les cheveux bien moins qu’avant (j’ai passé le cap des 15 j mardi!), ça me dure environ 6 mois ! Enfin, je ne l’ai pas encore finie la boîte alors je te dirai.

    Bises

    Tiff

  • Reply Ellis 20 juin 2016 at 22 h 18 min

    Et moi qui viens de suivre un atelier AZ (Aroma Zone pour les non apprentis chimistes), pour apprendre à confectionner son propre shampoing solide… Guère minimaliste, la recette, avec ses poudres et ses huiles essentielles du bout du monde, mais il faut avouer que le résultat est parfait (odeur, mousse, et poil lisse et soyeux, ce qui est un exploit dans mon cas).

    Mes essais avec des produits plus basiques comme le savon de Marseille (acheté à Marseille, en plus !) n’ont pas été aussi concluants, pour l’instant. Si je me mets un jour pour de bon au rinçage acide, ce sera avec de l’acide citrique, dont j’ai déjà vanté les mérites : inodore et incolore ! Par contre, à te lire, le dosage devra être homéopathique…

    • Reply abracada-vrac 21 juin 2016 at 9 h 28 min

      Bonjour Ellis, l’inconditionnelle de l’acide citrique 😉 Ah dis donc ça fait très savant ton shampoing aromazone!! Tu devais être super fière du résultat!! C’est vrai que de mon côté j’essaie vraiment de trouver le meilleur rapport simplicité-résultat, mais les cheveux réagissent tellement différemment d’une personne à l’autre que les nombreuses solutions disponibles ne sont pas de trop!! Oui, pour ne pas graisser les cheveux, il faut faire super attention à la dose de vinaigre, après je n’ai jamais essayé avec l’acide citrique, je ne sais pas si cela a un effet graissant. Quoi qu’il en soit je pense qu’il faudra quand même que tu fasses attention au dosage pour ne pas agresser tes cheveux et obtenir l’inverse de l’effet escompté…

  • Reply Marie-anne 22 juillet 2016 at 14 h 03 min

    Salut,
    J’ai moi même testé le shampooing au savon de Marseille (que j’utilise également pour le corps, les mains, les produits ménagers etc…), et il est vrai que cette technique est super. Ça permet vraiment de bien espacer les shampooings.
    Par contre de mon côté, je trouve que le rinçage au vinaigre n’est pas concluant… cheveux ternes, très difficiles à démêler, pellicules… Enfin bref, pas top.. Aurais-tu des conseils à me donner pour améliorer cela ?
    J’ai en attendant remplacer cette solution par un shampooing bio, mais j’aimerais à terme pouvoir revenir à la solution savon de Marseille.
    Merci d’avance 😉

    • Reply abracada-vrac 23 juillet 2016 at 11 h 42 min

      Bonjour Marie-Anne,
      Je ne saurais jouer les grands manitous des cheveux parce que nos têtes réagissent toutes différemment aux traitements que nous leur réservons… Par contre je suis convaincue que les femmes n’ont pas attendu l’industrie du shampoing pour avoir de beaux cheveux, et qu’il existe des solutions pour chacune d’entre nous! Après, moi c’est sûr que mes cheveux ne sont pas aussi légers et réfléchissants que lorsque j’utilisais L’Oréal, mais ça ne me traumatise pas pour l’instant^^ Le conseil que je pourrais te donner serait de tester différents dosages pour le vinaigre. As-tu essayé celui que je propose? Si tes cheveux te paraissent lourds et gras une fois secs, c’est qu’il y en a trop. Pour les pellicules, essaie de rajouter une goutte de tea tree dans ton savon de Marseille, ça fonctionne très bien! J’espère que tu ne galèreras pas trop avant de trouver ce qui te convient 🙂

  • Reply Greenie 30 décembre 2016 at 14 h 32 min

    Très bon article ! Pour ma part, j’utilise du rhassoul depuis quelques mois et ça marche bien sur mes cheveux. Pour ce qui est de l’emballage, c’est assez compliqué d’en trouver en vrac sauf quand on vit au Maroc où, là c’est vraiment simple d’en acheter à la médina et pour peu cher !

    • Reply abracada-vrac 6 avril 2017 at 10 h 14 min

      Rhalala ce rhassoul, il fait un tabac chez les écolos!! Il faudra quand même que j’essaie un de ces jours, au moins par curiosité intellectuelle 😉 Tu habites au Maroc?

  • Reply Enora 6 janvier 2017 at 15 h 02 min

    Bonjour,

    Je lis vos articles -les dévore serait plus véridique- et suis bien contente de lire encore les vertus du rinçage au vinaigre. C’est une technique que j’applique depuis plusieurs années. En ayant craqué parfois sur les « shampoings-qui-sentent-bon-et-à-l’emballage-super-aguicheur » le constat a toujours été le même: ces produits-là sont de la mouise.
    Bon, je n’ai toujours pas trouvé mon total bonheur pour le lavage, mais le rinçage au vinaigre de cidre est extra! Cheveux brillants, faciles à coiffer, stop aux pellicules et à l’électrostatisme (suis une vraie pile, je parle en connaissance de cause ^^ ). Et je confirme que l’odeur (légère grâce à la dilution) s’évapore avec le séchage!
    Le seul bémol, c’est que le lavage des cheveux ne va pas à toute ma petite meute. Entre le louveteau qui a les cheveux courts mais qui déteste les shampoings, celle qui a les cheveux épais et qui graissent incroyablement vite, et celle qui ferait défriser Mérida de jalousie… Il faudra trouver les techniques pour chacun d’entre eux… Mais on y arrivera!

    Allez, un dernier point positif: Monsieur Chef de meute (en tout cas je le lui laisse croire 😉 ) est plus barbu que chevelu! Si c’est pas de l’astuce, ça 😀

    • Reply abracada-vrac 6 avril 2017 at 10 h 13 min

      Bonjour Enora,
      Merci pour votre témoignage, et puis bravo de vous lancer dans la transition avec votre meute!!! C’est admirable. Oui, rien à dire avec le vinaigre blanc, il fait vraiment ses preuves, et cela sans odeur indésirable s’il est correctement dosé 😉 C’est vrai que niveau lavage c’est moins évident: jetez un oeil sur le site de la Savonnerie Folie Verte, ou sur celui de la Savonnerie Aubergine, ou encore sur celui de la Savonnerie de Beaulieu, vous devriez trouver votre bonheur en shampoings solides naturels, très agréables d’utilisation et qui laissent les cheveux impecc!!

  • Reply marie 31 janvier 2017 at 15 h 07 min

    Bonjour,

    Question bête peut-être, faut il rincer avec de l’eau après le rinçage au vinaigre ? Merci !!

    • Reply abracada-vrac 6 avril 2017 at 10 h 00 min

      Bonjour Marie,
      Aucune question n’est bête 🙂 Non tu n’as pas besoin, il suffit de t’essorer les cheveux avec les mains avant de sortir de la douche, pour bien répartir le liquide avant de te démêler!

  • Reply victor 29 mars 2017 at 15 h 32 min

    il faut en effet faire très attention aux shampoings :  » Les shampooings (du commerce) contiennent des agents nettoyants (tensio-actifs) et des conservateurs (aldéhyde formique), de l’ammonium quaternaire etc. …responsables de lésions eczématiformes subaiguës ou chroniques.  » source : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=208

  • Répondre à Maeva Cancel Reply