Désintox

Cette année, j’upcycle ma vie!!

Cette année j'upcycle ma vie!

Bonjour chers lecteurs!

En ce début d’année scolaire, j’ai enfin obtenu ce dont je rêve depuis longtemps: du temps et de l’attention disponibles pour faire le point sur les acquis des derniers mois et sur ce que je veux pour la suite. Je partage avec vous ce travail intérieur, qui peut-être, je l’espère, vous donnera le coup de boost pour vous aussi vous mettre à l’upcycling existentiel!

Comme la plupart d’entre vous le sait peut-être déjà, l’upcycling consiste à transformer un matériau qui pourrait être jeté au rebut en quelque chose qui a plus de valeur que lui. C’est une sorte de recyclage par le haut, en somme. Et moi, cette année, j’ai décidé d’upcycler à fond toute ma vie!! Utiliser tout ce qu’elle a été jusqu’à maintenant, le beau et le moche, et le transformer en un truc de DINGUE.

Vous l’avez sûrement déjà compris, je crois en une écologie humaine et intégrale: on ne peut pas nettoyer la planète de ses déchets si on ne nettoie pas déjà les déchets qui nous obscurcissent à l’intérieur. (Voir les articles « L’amour peut sauver le monde » et « Mettons nos coeurs au vert« )

Cette année j’ai la ferme intention, par exemple, d’upcycler ma vigueur évangélisatrice un peu trop rentre-dedans en un témoignage débordant de joie et d’espérance. Avec plusieurs vagues de tri sélectif pour extirper tous les petits et gros jugements, toutes les critiques, toutes les séances de leçon de morale, je devrais bientôt avoir suffisamment de matière première pour obtenir de nouvelles habitudes, de nouveaux réflexes. Si vous aussi, vous vous demandez comment nettoyer tous ces déchets pas jojo, il y a quelques petits trucs que je souhaiterais partager avec vous et sur lesquels je serais intéressée d’avoir vos retours:

Truc 1, pour adopter le réflexe « A priori positif sur les gens »: lorsque vous marchez en ville, prenez les transports ou autres, regardez les gens que vous croisez et essayez de trouver une affirmation positive correspondant à chacune de ces personnes, un compliment sincère que vous pourriez leur faire. J’ai bon espoir qu’à force de s’exercer à cette petite gymnastique, la chose devienne naturelle.

Truc 2, pour arrêter de se monter la tête contre les autres: lorsqu’une personne, connue ou non, agit d’une façon qui vous contrarie, le premier effort est de vous demander si au fond ce n’est pas vous qui êtes en tort dans cette situation. Deuxième effort: trouvez-lui immédiatement une excuse. Par exemple: « il m’est déjà arrivé certaines fois d’agir comme cela, par inattention, stress, manque de temps, fatigue, et son comportement ne veut pas forcément dire que c’est une personne égoïste ou agressive. Peut-être même qu’elle a pris conscience de son erreur et qu’à ce moment-même elle la regrette! »

Truc 3, pour ne pas se laisser aller à la colère dans vos relations: se rappeler constamment que la proportion d’êtres humains qui choisissent délibérément le mal est extrêmement infime et que donc, si votre interlocuteur profère ce que vous pensez être d’énormes bêtises ou fait des choix que vous trouvez égoïstes ou destructeurs, il le fait néanmoins la plupart du temps en toute bonne foi. Faites preuve de patience et de délicatesse, en ménageant sa sensibilité et sa fierté, si vous voulez avoir une chance de lui ouvrir les yeux sur certaines conséquences induites par ses choix.

Truc 4, pour rester optimiste et affectueux envers tous les hommes: se répéter tous les jours qu’il y a du bon en chacun d’entre nous, et ce bon ne demande qu’à grandir pour peu qu’on l’y encourage avec amour.

Truc 5, pour arrêter de critiquer les autres: prévenez les personnes que vous cotoyez le plus fréquemment, et offrez-leur une récompense de 50 cts ou plus chaque fois qu’elles vous surprennent en train de critiquer quelqu’un. Je n’ai pas encore osé m’y mettre par peur de finir à la rue, mais après un peu d’entraînement à blanc je crois qu’il va falloir tenter l’expérience…

La deuxième chose que je souhaite upcycler, c’est ma vision du monde. Je suis de plus en plus convaincue que la seule chose qui nous empêche de ne pas réaliser nos rêves, c’est de ne pas oser y croire. Désormais, je vais donc tout mettre en œuvre pour troquer mes peurs contre mes rêves, et vivre ces derniers pour de bon. Je vais arrêter de me trouver tout un tas d’excuses pour retarder leur réalisation! Je compte sur vous pour me surveiller là-dessus!! Voici les rêves que je souhaite enfin concrétiser cette année: partir plusieurs mois en wwoofing, trouver le terrain où nous construirons notre ferme et commencer à m’investir concrètement dans ce projet; lancer « Abracada’Vrac, localisateur de produits en vrac » et faire de ce projet un succès, et écrire un livre sur un sujet qui me tient à cœur et au sujet duquel je vous en dirai un peu plus.

Si vous aussi, vous avez décidé qu’il était temps de sortir vos rêves du placard, voici quelques petites (voire grandes) choses que je vous propose de tester ensemble:

-Cultiver un environnement résolument positif, en faisant le « ménage »: se libérer de toutes les choses matérielles qui nous encombrent au quotidien sans nous être fondamentalement utiles, mais aussi des personnes qui ont tendance à nous décourager ou à dégrader l’image que nous avons de nous-mêmes. Attention, il faut mettre des garde-fous au ménage que l’on fait dans les relations humaines: si une personne est nocive pour vous mais qu’elle a besoin de vous, vous ne pouvez pas la laisser tomber comme ça du jour au lendemain, il faut trouver des solutions pour prendre des distances sans la blesser. D’autre part, ne pas confondre les personnes qui ruinent notre confiance en nous et celles qui nous font des reproches fondés pour nous faire grandir. Choisir soigneusement ses lectures et les films que l’on regarde participe également à entretenir un état d’esprit positif et créatif.

-Libérer du temps. Vous savez ce que je pense de cette expression: « Je n’ai pas le temps« . N’est-il pas absurde de dire: « J’aimerais bien consacrer la seule vie que j’aie à réaliser mes rêves, mais tu comprends je n’ai pas le temps »? Nous sommes enfermés par nos peurs, par l’illusion que sans notre emploi actuel et notre salaire actuel nous serions fichus… Combien d’entre nous laissent leur vie leur couler entre les doigts en consacrant plus de temps à des choses qui ont peu d’importance pour eux mais qui les rassurent, qu’à celles qui pourraient les rendre heureux et les faire grandir? Voici quelques pistes pour vous libérer du temps: vendre votre télévision, vous désinscrire de facebook, ne consulter vos mails que 30 minutes par jour top chrono, dans un créneau fixe, arrêter le shopping. Il vaut mieux renoncer à quelques plaisirs éphémères plutôt qu’à nos grands rêves, pas vrai? Plus drastique: changer pour de bon de mode de vie pour dépenser moins (vive le zéro déchet!!), donc diminuer vos besoins en argent, donc demander un temps partiel à votre patron (ce qui vous permettra peut-être de lancer votre propre activité, plus satisfaisante, plus souple et peut-être même plus rémunératrice?). Voir à ce sujet mon article « Plus riche en travaillant moins« , ainsi que l’excellent livre de Tim Ferris, « La semaine de quatre heures ».

-Prendre des risques: oser faire le premier pas vers son rêve, le saut dans le vide qui nous engage et nous oblige à continuer une fois que l’on s’est lancé. Cette chose importante que vous reportez sans cesse à plus tard, alors qu’il n’y aura jamais de moment qui soit plus « le bon moment » que maintenant, vous voyez de quoi je parle? Les entrepreneurs qui ont le mieux réussi sont ceux qui avaient coupé le plus de ponts derrière eux, rendant difficile toute retraite et les forçant à aller de l’avant. Je pense que cette technique vaut pour la plupart des domaines de la vie.

Voilà pour mes projets DIY à venir: relations humaines plus belles et rêves concrétisés. Je vous propose une chose: écrivez en commentaire ce que vous souhaiteriez upcycler dans votre vie à vous cette année, et laissez votre mail. Dans un an, je vous envoie un courriel pour savoir où vous en êtes avec cette revalorisation existentielle!

14 Comments

  • Reply Monasterio 26 septembre 2016 at 21 h 37 min

    La liste est longue, ça va prendre du temps…et au fait, quel est le truc 3?

    • Reply abracada-vrac 26 septembre 2016 at 21 h 39 min

      Oui mais maintenant que j’en ai 😉 Le 4 lui avait piqué sa place, j’ai réparé l’injustice!!

  • Reply Eulalie 27 septembre 2016 at 8 h 15 min

    Encore un bel article ultra positif qui fait plaisir à lire !

    Chez nous, une grosse crise dans notre couple nous a fait prendre conscience de plein de choses (dont le temps que nous perdions). Depuis un mois, une petite révolution est en marche chez nous. Nous avons vendu la télé. Nous avons effectué un gros tri dans nos affaires. Nous ne nous interdisons plus d’emmener les enfants à la mer (à 1h15 de chez nous) un soir en plein milieu de la semaine par exemple. On profite beaucoup plus, et on écoute beaucoup plus nos rythmes aussi. Ça fait un bien fou !

    • Reply abracada-vrac 28 septembre 2016 at 8 h 05 min

      Quel beau témoignage Eulalie!! Les crises sont des signaux d’alarme pour nous avertir que certaines choses cloches et nous réorienter sur le bon chemin, alors bravo si vous avez réussi à vivre ces moments comme ça! ! Votre nouvelle liberté fait envie

  • Reply Estelle 27 septembre 2016 at 11 h 09 min

    En tant qu’agoraphobe qui se soigne, c’est difficile pour moi de prendre des risques, mais ton énergie est contagieuse ! D’une part je souhaite continuer à pratiquer le yoga chaque jour comme je le fais, c’est trop bénéfique pour y renoncer. Cela fait longtemps que je voudrais changer mes rapports aux autres, être plus compatissante, bienveillante, mais ce n’est pas toujours facile… Je vais imprimer tes trucs, ils me donneront l’énergie pour m’appliquer. Quant au rêve, dans ma démarche écologique, j’adorerais pouvoir aller au travail à pied ou en vélo. Cela implique un changement de travail ou même mieux, un changement de vie dans une nouvelle région… Aïe aïe aïe, je l’ai écrit !! 😉

    • Reply abracada-vrac 28 septembre 2016 at 8 h 02 min

      Bonjour Estelle,
      je sens que ça va bouger à fond dans ta vie cette année ! !! Tu as raison de persévérer dans les choses qui t’enrichissent comme le yoga, et regarder avec simplicité les éléments de ta vie qui ne te conviennent pas aujourd’hui est le meilleur moment pour en sortir ☺ wahou ça va être un sacré changement si tu pars à la campagne, je suis bien placée pour comprendre cette envie. Si c’est vraiment ce qui te fait vibrer alors fonce! ! On n’a qu’une vie…

  • Reply Isabelle 28 septembre 2016 at 8 h 16 min

    Pour l’an prochain ? La réorganisation de la maison achevée pour être plus efficace et donc sereine ! Excellent article : depuis que je retourne à Paris après mon congé parental, je fais quelque chose comme le truc 1. J’imagine comment les gens me diraient Bonjour s’ils n’étaient pas aussi stressé à courir après leur train/travail. Et je leur souris ! Bonne journée !

    • Reply abracada-vrac 30 septembre 2016 at 17 h 25 min

      Excellent!! Super Isabelle, si tout le monde pouvait faire comme vous quelle ambiance il y aurait dans le métro!! 🙂

  • Reply Magda 28 septembre 2016 at 16 h 30 min

    Bonjour,
    J’ai découvert votre blog depuis peu et j’y viens régulièrement avec plaisir.
    Mon rêve pour 2016 n’a rien d’original mais je me lance: « Etre en adéquation avec mes aspirations dans ma vie quotidienne ».
    Pas de grandes folies, juste un peu plus de pratique de la « pleine conscience », de bienveillance envers moi et les autres, du fait-maison, de ballades (plutôt que mes séries Netflix), de projets DIY de déco (en tête depuis des mois et des mois), bref une vie plus saine et surtout plus sereine!
    Bonne chance et plein d’ondes positives pour vos projets.

    • Reply abracada-vrac 30 septembre 2016 at 17 h 28 min

      Bonjour Magdalene, merci pour votre soutien!! Moi je trouve que vos aspirations n’ont rien de modeste, si vous y arrivez d’ici septembre prochain (et j’en suis sûre!!) votre vie aura changé!!

  • Reply Gwen 18 octobre 2016 at 11 h 32 min

    Merci pour cet article plein de bienveillance et qui rebooste ! ça y est, je suis en plein dedans « vivre son rêve » depuis le 1er septembre… Quitter une situation professionnelle plus que confortable pour rejoindre ma famille à 700km à la campagne, être en cdd d’1an, embarquer mon marie entrepreneur qui doit repartir de zéro, avoir acheté une maison qui s’avère ne pas être exactement ce qu’on espérait (la grange mitoyenne vient d’être rachetée et transformée en habitation… adieu tranquillité…), faire finalement beaucoup de trajet voiture (travailler en ville/vivre à la campagne), 33 ans et pas d’enfant… le rêve tourne au cauchemar ou faut-il se donner du temps ? Heureusement plein de petits détails font du bien et ton article en est un ! Merci 🙂

    • Reply abracada-vrac 4 novembre 2016 at 10 h 55 min

      Bonjour Gwendoline,
      Merci pour ce témoignage!! C’est beau de partir à l’aventure quand tout semblait en place! Tu ne peux pas regretter cette décision: si tu l’as prise, c’est qu’au fond tu en avais besoin. C’est normal qu’il y ait des tâtonnements, l’important est de garder tes rêves à l’esprit et qu’ils te guident! Compte tenu de votre situation il y a deux livres qui pourraient sûrement vous enrichir énormément, ton mari et toi: La semaine de 4 heures, de Tim Ferris, et Le livre du bonheur, de Marcelle Auclair. Tu m’en diras des nouvelles!!

  • Reply SimplementEmm 2 février 2017 at 16 h 01 min

    quels jolis projets pour cette année. Comme toi, si les progrès matériels ont été nombreux l’an dernier, et même si il me reste bcp de chemin a parcourir sur ce point, le côté cheminement spirituel est beaucoup plus important pour moi cette année que l’an dernier. J’ai comme toi envie de bienveillance alors autant commencer par toutes ces petites choses que l’on peut faire quotidiennement pour appréhender les choses, les gens, et les événements de façon plus positive! Belle route à toi :-*

    • Reply abracada-vrac 6 avril 2017 at 9 h 59 min

      Le monde a tant besoin de bienveillance 🙂

    Leave a Reply