Courses en vrac

Pourquoi Abracada’Vrac se lancera sous forme de site web

Abracada'Vrac, localisateur de produits en vrac

Bonjour à tous et toutes!

Avec tout votre soutien et votre enthousiasme je vous dois bien quelques news au sujet du futur localisateur de produits en vrac!!

Celui-ci est en cours de création au sein d’une super agence de développement. Chaque jour, la graphiste m’envoie les nouveaux visuels de chaque page et nous améliorons ensemble chaque détail, pour que votre utilisation future soit simple et agréable.

La semaine prochaine, le développeur va récupérer ces visuels et commencer à créer le code du site pour leur donner vie 🙂

Bref, ça avance, et j’espère que vous pourrez commencer à en profiter dès novembre!!

Aujourd’hui, je souhaiterais vous expliquer pourquoi j’ai fait le choix de commencer avec un site web, plutôt qu’une application mobile. Il y a deux raisons majeures:

-la démarche entrepreneuriale

-un souci environnemental (ahlala il revient tout le temps celui-là!!)

Tout d’abord, quand on a un projet d’entreprise, qui demande des investissements de départ, il vaut toujours mieux commencer petit et se développer progressivement. En effet, on a au début une idée très précise et détaillée de notre produit, sauf qu’en le confrontant aux clients et aux utilisateurs on se rend souvent compte que ce qu’ils attendent est différent de ce à quoi on s’attendait. Si on a déjà investi le maximum pour un produit que l’on estimait parfait, on va avoir du mal à l’adapter et on aura perdu autant de temps que d’argent. L’idée est donc de commencer avec un produit simple et efficace, offrant les fonctionnalités essentielles, et voué à évoluer grâce à la confrontation avec le public auquel il est destiné. Attention! Je ne suis pas en train de vous dire que le site prévu pour novembre est un brouillon, loin de là! Nous nous donnons beaucoup de mal pour qu’il offre une qualité optimale d’utilisation, tant sur le plan pratique qu’esthétique.

Toutefois, il s’agit d’une première version dont la fonctionnalité unique est de vous permettre de trouver les magasins qui vendent le produit dont vous avez besoin en vrac. Nous privilégions la qualité sur la diversité. Pas de gadgets quoi, il ira à l’essentiel! Le développement d’une application coûtant le double de celle d’un site web, il a donc été naturel de commencer d’abord avec cette seconde solution. D’autant plus que de nombreux futurs utilisateurs écolos n’ont pas de smartphone et ont donc besoin dans tous les cas de pouvoir accéder à un site internet! Autant commencer, donc, par un outil accessible à tous. Néanmoins, il sera tout à fait possible d’en faire une utilisation confortable depuis un smartphone, puisque ce site sera conçu pour être responsive. De plus vous pourrez installer une icône sur l’écran du téléphone pour y accéder en un clic, à la manière d’une appli. La seule différence, c’est qu’il faudra internet!

Quant à la raison d’ordre écologique, elle est la suivante: je suis désolée si je contrarie les techno-croyants, mais les smartphones tels qu’ils sont conçus aujourd’hui sont objectivement une calamité tant pour notre environnement que pour l’existence de milliers de personnes dans le monde. Tapez sur google « lacs toxiques Chine smartphones », « lithium déplacement populations » ou « enfants mines de coltan » et vous comprendrez mieux de quoi je parle… Ce documentaire réalisé par Cash Investigation donne un aperçu assez complet de la situation, et fait réfléchir sur le bien fondé de notre foi en la technologie. A moins que nous réussissions à créer des objets technologiques abordables tout en ne reposant par sur une exploitation de l’homme par l’homme et sur une destruction de la planète, je pense qu’il nous faut prendre conscience de la nécessité d’apprendre progressivement à vivre heureux sans ces inventions.

Bref, moi qui rêve de me libérer un de ces jours de ce smartphone qui absorbe mon attention, mon temps, mon argent et mon électricité, je souhaite voir si on ne pourrait pas se contenter d’un site internet pour faciliter nos courses en vrac 🙂

Que pensez-vous de ce choix? Vous convient-il? Auriez-vous d’autres questions à poser sur ce futur outil? Merci par avance pour vos commentaires!!

7 Comments

  • Reply Clément 13 septembre 2016 at 10 h 12 min

    L’argument écologique est à la fois fondé et malhabile.

    Les ordinateurs ont été les premiers responsables de ces exploitations environnementale et humaine désastreuses avant l’émergence des smartphones, qui sont constitués des exactes mêmes composants (processeur, batterie, …).

    Ainsi, le choix du site web plutôt que l’application mobile sur des bases d’arguments écologiques est surprenante. D’autant plus qu’un site web est hébergé sur un serveur qui n’est ni plus ni moins qu’un « ordinateur » localisé dans des datacenters où les consommations électriques sont ahurissantes, tout particulièrement à cause des systèmes de refroidissement qui sont pour la grande majorité des climatisations (une autre aberration : on refroidis l’air ambiant, réchauffé par les machines, à coup de climatisation plutôt que d’extraire la chaleur…).

    • Reply abracada-vrac 15 septembre 2016 at 11 h 47 min

      Bonjour Clément,
      Ce que vous dites est tout à fait vrai 🙂 Et consciente de ces problématiques, mon rêve est bien évidemment que cet outil contribue si bien au développement du vrac que bientôt il ne sera même plus utile!! J’envisage de vivre un jour sans ordinateur pour les raisons que vous décrivez. Actuellement, j’ai considéré que proposer seulement un site internet était moins impactant que de monter un site + une application mobile (qui nécessite aussi les espaces de stockage dont vous parlez).

  • Reply Ellis 13 septembre 2016 at 10 h 23 min

    Très bonne initiative ! Le localisateur actuel n’est pas très ergonomique et plutôt caché dans le blog, alors que c’est le cœur de ton projet.
    J’espère que le futur site sera accessible en plus d’être beau 🙂

    PS : il existe un téléphone « à peu près » éthique, le Fairphone. J’avais acheté le modèle de la première génération, puis je l’ai perdu bêtement en me précipitant, avant un départ en voyage. Je n’ai plus les moyens d’acheter celui de la seconde génération, beaucoup plus cher, mais je sais qu’il a rencontré un joli succès dans ce marché de niche.

    • Reply abracada-vrac 15 septembre 2016 at 11 h 34 min

      Bonjour Ellis!
      Oui, le localisateur actuel n’a vraiment rien à voir avec celui à venir, raison pour laquelle je ne le mets plus trop en avant pour faire place au nouveau 🙂 Oui, le fairphone me paraît être une chouette innovation, pour ceux qui en ont les moyens 😉

  • Reply Dauph 13 septembre 2016 at 11 h 57 min

    Pouce vert!!

  • Reply Greener Daddy 13 septembre 2016 at 14 h 37 min

    Bonjour Jeanne et encore bravo pour ce projet ! Tes choix sont respectables et fort d’une expérience entreprenariale, nous savons que trop les difficultés auxquelles tu dois faire face …

    Puisque tu poses la question …. voilà une remarque que j’ai en tant que futur utilisateur 😉
    L’usage que j’ai des applications similaires est en mobilité. Donc même s’il ne s’agit pas d’une application mobile (le localisateur de Béa Johnson n’en est pas non plus), c’est bien de mon smartphone (bouhhhh ^^) que je l’utiliserai. Il faudra que tu fasses attention à la version responsive de ton site web 😉

    • Reply abracada-vrac 15 septembre 2016 at 11 h 33 min

      Bonjour Julien,
      Merci beaucoup pour ton commentaire et pour ton conseil que je vais appliquer 😉

    Leave a Reply